Début 2012, l’ex Taxi Girl s’était arrêté à Meylan pour présenter son nouvel album…
Daniel Darc était venu présenter son nouvel album « La taille de mon âme »…

Daniel Darc fonctionnait de rencontre en rencontre, depuis qu’il était entré en musique, à l’aube des années 80. Ce furent d’abord les complicités au sein de Taxi Girl (dont il était le chanteur), un parcours de gloire et de drames. Puis la recherche, l’errance, les impasses, le marais, les fossés…

Ce nouvel opus ne fleurait pas l’after-shave de puceau. Des amours cabossées et sublimes, des filles qui surviennent comme l’orage sur un verger, des amis perdus depuis longtemps, des récits spirituels irradiés de vérité… Cela lui ressemblait, évidemment.

Extrême, fervent, doux, radieux, désespéré, secoué de larmes et ivre de générosité, habité par la mort et éperdu de vie. Ailleurs, cela s’appellerait blues, morna, lied, gospel, rebetiko. Ici, cette folie d’aimer s’appellait Daniel Darc…

Rachida Brakni, en trio acoustique (chant/piano/guitare) a assuré la première partie de cette soirée.

L’actrice a interprété douze chansons, écrites par son compagnon Eric Cantona et mises en musique par Cali. Douze titres chantés, parfois susurrés avec beaucoup d’intensité à l’image de « Je danse et je ris » ou « Terre Fatale », interprété en français et en algérien. Complice idéal pour ce genre d’exercice, Rodolphe Burger la rejoint sur « Mille et une nuit ».

ALBUM PHOTOS


Daniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel DarcDaniel Darc