Spectacle musical autour de la période bleue de Serge Gainsbourg
Six musiciens et trois chanteurs se glissent avec amour et insolence dans les mots de Gainsbourg période jazz (1958-1964).


Deux soirées, les 24 et 25 janvier 2014 qui ont affichées « complet ».

Depuis sa disparition le 2 mars 1991, il n’est de jour où l’on ne s’aperçoive de l’importance de l’œuvre que Serge Gainsbourg nous a laissée. Ses chansons continuent à inspirer les nouvelles vagues d’auteurs, de compositeurs et interprètes qui façonnent le paysage musical français.

Son album N° 4 est une œuvre de transition, l’artiste hésite sur ce disque. Sa « période bleue » n’est pas encore achevée, ainsi le jazz « rive gauche » prédomine encore et il perdura jusqu’en 1964, avec les albums « Confidentiel » et « Percussions ».

« Gainsbourg : le jazz quand tu t’y mets », création mise en place par la Maison de la Musique, met en lumière ces années jazz de Gainsbourg. Avec des arrangements raffinés par Eric Maiorino, accompagné de cinq autres musiciens, plein de swing et de poésie poinçonnés, et avec la complicité de trois voix, celles de la lumineuse chanteuse Nadia Lamarche et des dandys Florian Pessin (Lull) et Gregory Ubaud.

De « La femme des uns sous le corps des autres » à « Ces petits riens », nos neuf boxeurs de poésie ne flanchent pas devant le mythe et se glissent avec amour et insolence dans les mots bleus de Gainsbourg.

Quand le spectateur entre dans la salle, il pénètre dans une ambiance de cabaret du Paris des années 60 : tables avec bougie, tabourets, éclairage rouge, lampes suspendues, fumée, musiciens en habit sur scène…

Une relecture joyeusement débridée de l’œuvre de Serge Gainsbourg, qui se prête à merveille aux turbulences de l’improvisation.

Production : Ville de Meylan

Distribution

  • Guitare : Éric Maiorino
  • Basse : Michel Molines
  • Batterie : Laurent Chofflet
  • Orgue, piano : Mathieu Martouret
  • Trombone : Olivier Inebria
  • Trompette : Vincent Stéphan
  • Chant : Nadia Lamarche, Florian Pessin, Gregory Ubaud

VIDÉO


ALBUM PHOTOS

"Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets""Gainsbourg : le jazz quand tu t'y mets"