Une création pour Big Band et voix…
L’expression ‘sotto voce’ est prise ici dans son sens littéral, en italien : ‘sous la voix’. Que peut-il donc bien se passer ‘sotto voce’ ? Bien des choses en réalité, les scénarios sont multiples…

Sotto Voce a constitué son répertoire à partir de chansons écrites pour l’occasion et d’arrangements originaux. Dans les premiers rôles de cette création, deux voix aux identités bien distinctes. La voix masculine, celle de Malcolm Potter, fait honneur à la « tradition » du big band. La voix féminine, celle d’Alexandra Bahuaud, s’évade vers des styles plus actuels telles que le latin, le ska, le ragga, le reggae. Le concert oscille alors entre soli et duos où les univers se croisent.

La musique présentée est évocatrice et puissante ; sérieuse par moments, légère et humoristique à d’autres. Les styles musicaux et les époques s’entremêlent. Dans une mécanique précise, le swing fait place au ragga, en passant par la pop ou la ballade moderne. Une musique construite sur trois piliers : le chant, le big band et un soupçon d’électronique. L’idée de départ de Vincent Stéphan est simple : explorer ce qu’il est possible de faire avec une voix et un big band, sans conventions de genres.

Un show musical et scénique dont l’objectif final est bien entendu d’entraîner le public, de l’étonner et de le ravir !

Ils sont venus deux soirs de suite, les 8 et 9 novembre.

ALBUM PHOTOS


Sotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto VoceSotto Voce